Ce 24 décembre 2021, l’Église famille de Dieu de Ouagadougou a célébré la naissance de Jésus, le Messie sauveur. À la Cathédrale Notre Dame de l’Immaculée Conception, cette célébration a été présidée par son Éminence le Cardinal Philippe OUEDRAOGO, Archevêque métropolitain de Ouagadougou. Il a saisi l’occasion pour inviter les fidèles à cultiver et à être des acteurs de la paix au Burkina Faso.

 A l’instar des chrétiens du monde entier, la cathédrale de Ouagadougou était noire de monde pour célébrer dans la joie la Naissance du Sauveur Jésus.

Toujours soucieux du contexte sécuritaire difficile que traverse le Burkina Faso, le Cardinal a, au début de la messe, prié de façon particulière pour la paix et invité les fidèles à en faire autant.

 «Je voudrais que nous priions ce soir le Prince de la paix (NDLR Jésus) pour qu’il nous donne la paix, pour qu’il nous donne sa paix » a-t-il déclaré. Tout en appelant les autorités du pays à une gouvernance vertueuse, il a demandé aux chrétiens de travailler à promouvoir la dignité humaine pour un monde sans tueries et sans guerres.

Selon le Cardinal, la paix est d’abord un don de Dieu et une grâce à demander instamment. « Dans notre situation d’insécurité due aux forces du mal qui endeuillent nos familles et notre nation, ayons de cesse de prier et d’invoquer sans cesse le Prince de la paix », a-t-il recommandé. « La paix est également le fruit des efforts des hommes. Chacun a sa partition à jouer : heureux les artisans de paix ils seront appelés fils de Dieu » a-t-il ajouté.

Présent à cette célébration de la nuit de Noël, le maire de Ouagadougou Armand BÉOUINDÉ invite aussi la population à cultiver l’unité pour trouver la solution à l’insécurité que traverse le Burkina Faso. Il a félicité et encouragé toutes les confessions religieuses de Burkina Faso qui selon lui, jouent leur partition pour le retour de la paix au Burkina Faso.

Par ailleurs, Son Éminence Philippe OUEDRAOGO a rappelé que Noël est la fête de la naissance, la fête de la vie. Il invite donc les fidèles à promouvoir la culture de la vie en ces termes : « Il nous faut donc promouvoir la protection de la vie humaine, des droits humains plutôt que la culture de la mort, l’avortement, l’euthanasie, les méthodes contraceptives abortives ».En rappel, depuis le VIe siècle, chaque année les chrétiens célèbrent la fête de Noël, la naissance du Seigneur Jésus-Christ. Cela renvoie à un mystère très important de la foi chrétienne : Dieu s’est fait homme pour le salut de l’humanité.

 

Pin It

Suivez-nous sur Facebook

Les derniers tweets du Pape François

(C) 2012-2019 Catholique.bf - Tous les droits réservés.