Plusieurs couleurs de vêtements sont utilisées dans la liturgie catholique lors des célébrations liturgiques. Les quatre principales sont le blanc, le vert, le rouge et le violet. À cela s’ajoute la couleur or. Ces couleurs varient en fonction des circonstances ou fêtes spécifiques. Ces différentes couleurs ont une signification symbolique et très précise. Nous avons rencontré l’Abbé Kizito NIKIEMA pour mieux comprendre la signification de ces différentes couleurs.

Les couleurs dans la liturgie catholique ont une signification particulière car elles expriment la fête, la passion, l’espérance, la pénitence, le deuil… Selon l’Abbé Kizito NIKIEMA, La signification spirituelle des quatre principales couleurs sont les suivantes :

Le blanc est la couleur liturgique des ornements utilisés pendant les temps de Noël et de la Pâques. Il est aussi utilisé pour l'Épiphanie, le Jeudi saint, le dimanche de Pâques, l'Ascension et la Toussaint. On peut la retrouver lors des fêtes de la dédicace, de la Vierge Marie, des anges, des pasteurs, des saints et saintes qui ne sont pas martyrs. Le blanc évoque la pureté et encore plus, la gloire divine. C’est la couleur de la résurrection.

Le vert (du latin viridis signifiant florissant) : C’est la couleur liturgique du temps ordinaire. Il évoque la croissance de l’Église grâce à la sève venue de Dieu. Elle fait aussi référence à ce temps où les fidèles vivent dans l’espérance en se nourrissant de la parole de Dieu.

L’Abbé Kizito NIKIEMA explique également que dans la liturgie catholique, le violet est la couleur des temps d’attente et de pénitence (temps de l’avent, avec le et temps de carême). C’est une couleur qui évoque la douleur et la souffrance. C’est aussi le temps de la réflexion et du pardon lors du carême avant d’être unifié au Christ le jour de la résurrection. C’est une couleur qui est aussi utilisée pour les célébrations pénitentielles et les offices des défunts.

Le rouge est la couleur liturgique qui symbolise le sang du Christ et le feu de l’Esprit saint. Il est utilisé le dimanche de la passion (dimanche des rameaux), le Vendredi saint, le jour de la Pentecôte, les messes en l’honneur de l’Esprit Saint, la fête de l’exaltation de la sainte Croix (le 14 septembre), la fête des apôtres et évangélistes et la fête des saints martyrs, ceux qui ont versé leur sang à cause de leur attachement à Jésus-Christ.

«l’or est utilisé pour les grandes solennités (Noël, Pâques, etc.) à la place du blanc», explique-t-il.

Il faut noter que la couleur fondamentale des vêtements liturgiques fut originellement le blanc, couleur des vêtements du Christ transfiguré et ressuscité, dont le symbolisme s'enracine dans les textes bibliques de l'Ancien et du Nouveau Testament.

Pin It

Suivez-nous sur Facebook

Les derniers tweets du Pape François

(C) 2012-2019 Catholique.bf - Tous les droits réservés.