Ce samedi 16 avril 2022, l’Église famille de Dieu à Ouagadougou célèbre la veillée pascale commémorant la solennité de la Pâques. A la Cathédrale Notre Dame de l’Immaculée Conception, la messe a été célébrée dans la cour et présidée par son Éminence le Cardinal Philippe OUEDRAOGO. Ce dernier a saisi l’occasion de ce vigile pascal pour prier afin que la paix revienne au Burkina Faso.

La cour de la Cathédrale Notre Dame de l’Immaculée Conception était noire de monde en ce soir de la veillée pascale. Les fidèles sont venus des quatre coins de Ouagadougou pour commémorer la résurrection de Jésus.

«Jésus après sa résurrection a promis la paix à ses apôtres et au-delà des apôtres à toute l’humanité» a déclaré le Cardinal Philippe OUEDRAOGO. «Notre pays le Burkina Faso comme vous le savez tous, vit tragiquement le défi de la réconciliation, de la cohésion sociale, de la justice, la paix et cela nous interpelle tous» poursuit-il.

«Nous devons accepter de mettre en œuvre l’exhortation combien sage du Pape François à savoir abattre les murs et construire des ponts : abattre les murs de haine, d’hostilité, d’incompréhension, d’extrémisme, de violence, de la tuerie et construire les ponts de justice, de compréhension, de respect mutuel, de tolérance, de dialogue, de fraternité et d’amour. C’est cela qui fera advenir la paix», a-t-il exhorté.

Pour le Cardinal, Pâques signifie la disparition définitive du monde présent caractérisé par l’injustice la violence et la haine. Autrement dit, la résurrection de Jésus fait naitre un monde autre et neuf que Dieu lui-même inaugure et conduit. «Jésus est mort, il est ressuscité, il a inauguré une vie nouvelle pour toute l’humanité. C’est cela une chance pour nous, c’est cela la rédemption, le salut», explique-t-il.

Il a aussi invité les fidèles à prier pour le Burkina Faso, pour les personnes auteurs des forces du mal, les déplacés internes, celle enlevées et non encore libérées.

Dans son homélie, Monseigneur Philippe OUEDRAOGO rappelle qu’à Pâques, l’Église commémore le séjour du corps de Jésus au tombeau, sa résurrection et l’entrée dans la vie nouvelle. Il explique que Dieu est la vie et il veut partager sa vie avec tous les hommes. Autrement dit il est la résurrection. «La résurrection de Jésus appartient au monde divin et sursoit dans la foi. Avec Pâques la présence de Jésus n’est plus à porter de nos yeux mais à celle de notre confiance éclairée par l’Évangile, par l’Écriture. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. Celui qui croit en moi-même s’il meurt vivra (NDLR Évangile selon Saint Jean)» rappelle le Cardinal.

Pour conclure la célébration, le Cardinal Philippe OUEDRAOGO a demandé au Seigneur d’augmenter aux fidèles la foi, l’espérance et la charité. «Que par la miséricorde de Dieu, toutes les victimes des forces du mal reposent dans la paix du ressuscité. Heureux les artisans de paix, ils seront appelés fils de Dieu», a-t-il conclut.

Pin It

Les derniers tweets du Pape François

(C) 2012-2019 Catholique.bf - Tous les droits réservés.