La paroisse Notre Dame de Fatima de Dassasgho a célébré sa fête patronale ce dimanche 15 mai 2022 par une messe d’action de grâce. C’est une célébration placée sous le signe de la communion selon l’Abbé Nicolas Mathieu KOALA Vicaire de la paroisse.

Les fils et filles de la paroisse Notre Dame de Dassasgho se sont retrouvés dans la communion pour vivre la fête de leur famille. La messe d’action de grâce, qui était le sommet de cette fête paroissiale, a été présidée par l’Abbé Alfred OUEDRAOGO, Vicaire Général de son Eminence le Cardinal Philippe OUEDRAOGO. Dans son homélie, le président de la célébration a fait savoir que « c’est une immense joie de voir des fidèles communier à la joie de leurs pasteurs et des pasteurs communier à la joie de leurs fidèles ». Il a insisté sur le mot communion car pour lui, cela est devenu une réalité dans l’Eucharistie. « Quand nous parlons de communion et nous voyons ce qui se vit entre fidèles et pasteurs nous ne pouvons que dire amen, alléluia », a-t-il ajouté. « Nous avons tenu à rappeler l’actualité du message de la Dame de Fatima qui est un appel à la conversion, à la pénitence et à la paix et cela passe par une vie de sainteté à l’image du Christ », a rapporté l’Abbé Alfred OUEDRAOGO.

«C’est une fête de la communion, une communion qui existe déjà mais qui est toujours à renforcer et à parfaire, a renchéri l’Abbé Nicolas Mathieu KOALA, le Vicaire de la paroisse Notre Dame de Fatima de Dassasgho.  Pour lui, c’est également un temps de pause pour remercier le Seigneur pour ses bienfaits et aussi envisager de nouveaux chemins et de nouveaux chantiers à ouvrir pour une mission qui correspond toujours à ce que le Seigneur attend et qui rend toujours gloire à son nom.

Face à la presse, le Vicaire a appelé les fidèles à sentir la joie de vivre en Église famille car c’est le sens de la communion. Il les a aussi appelés à vivre conformément au commandement du Christ qui est de s’aimer les uns les autres.

La représentante du Conseil Paroissial des laïcs (CPL) Eulalie YERBANGA a, quant elle, saisi l’opportunité pour formuler des vœux de bonne fête patronale aux fils et filles de la paroisse et des vœux de paix pour le Burkina Faso en ces termes : « que notre action de grâce de ce jour soit source de bénédiction et de paix dans notre pays. Que le Seigneur transforme le cœur de pierre des forces du mal en cœur de chair rempli d’amour, de pardon et de bonté ».

Au cours de la messe, il y a eu une procession d’offrandes composée de pain et de vin, destinés à devenir le corps et le sang du Christ ; deux cierges allumés, signe de l’engagement des fidèles à témoigner du Christ ressuscité ; deux paniers de fruits, symboles du labeur quotidien et signe de gratitude à Dieu ; deux pigeons à lâcher, exprimant les vœux que le Burkina Faso en insécurité soit libéré de toute servitude et rétabli dans la paix.

En rappel, cette fête paroissiale est célébrée en différée car le jour d’incidence était le vendredi 13 mai 2022, jour anniversaire de la première apparition de Fatima. Ainsi, le vendredi 13 mai, il y a eu adoration et sacrement de réconciliation toute la journée. Cela a été suivi d’une procession mariale et d’un concert des différentes chorales de la paroisse dans la soirée.

 

Pin It

Les derniers tweets du Pape François

(C) 2012-2019 Catholique.bf - Tous les droits réservés.