LIGNES DIRECTRICES POUR L'ÉDUCATION À LA FOI EN FAMILLE

Sainte Famille – Année C

Chaque année, les parents de Jésus se rendaient à Jérusalem pour la fête de la Pâque.
Quand il eut douze ans, ils montèrent en pèlerinage suivant la coutume.
À la fin de la fête, comme ils s’en retournaient, le jeune Jésus resta à Jérusalem à l’insu de ses parents.
Pensant qu’il était dans le convoi des pèlerins, ils firent une journée de chemin avant de le chercher parmi leurs parents et connaissances.
Ne le trouvant pas, ils retournèrent à Jérusalem, en continuant à le chercher.
C’est au bout de trois jours qu’ils le trouvèrent dans le Temple, assis au milieu des docteurs de la Loi : il les écoutait et leur posait des questions,
et tous ceux qui l’entendaient s’extasiaient sur son intelligence et sur ses réponses.
En le voyant, ses parents furent frappés d’étonnement, et sa mère lui dit : « Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois comme ton père et moi, nous avons souffert en te cherchant ! »
Il leur dit : « Comment se fait-il que vous m’ayez cherché ? Ne saviez-vous pas qu’il me faut être chez mon Père ? »
Mais ils ne comprirent pas ce qu’il leur disait.
Il descendit avec eux pour se rendre à Nazareth, et il leur était soumis. Sa mère gardait dans son cœur tous ces événements.
Quant à Jésus, il grandissait en sagesse, en taille et en grâce, devant Dieu et devant les hommes. (Lc 2,41-52)

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Ne négligez pas votre propre responsabilité

Ce que l’on peut faire est énorme. Tout d'abord, veiller à ce que votre enfant reçoive une éducation religieuse à l'école et participe à la catéchèse paroissiale. Ensuite, suivre de près cette formation que l'enfant reçoit en dehors de la maison, la connaître et y collaborer depuis la maison en soutenant et en stimulant l'enfant. A la maison, agir sans complexe, sans cacher ou dissimuler sa foi. C'est important pour les enfants.

Notre comportement véhicule une image de Dieu

Par leur comportement, sans s'en rendre compte, les parents transmettent une image de Dieu à leurs enfants. L'expérience de parents autoritaires et trop directifs véhicule l'image d'un Dieu législateur, juge, surveillant et punisseur. L'expérience de parents insouciants et permissifs, déconnectés de leurs enfants, transmet le sentiment d'un Dieu indifférent à tout ce qui nous concerne, un Dieu qui semble inexistant. Mais si les enfants vivent avec leurs parents dans une relation de confiance, de communication et de compréhension, l'image d'un Dieu Père est intériorisée dans leur conscience de manière positive et enrichissante.

Dans l'éducation à la foi, c'est l'exemple qui est décisif.

Il faut que les enfants puissent trouver des "modèles" dans leur propre foyer, qu'il ne leur soit pas difficile de savoir comment ils doivent se comporter pour vivre leur foi d’une manière saine, joyeuse et responsable. Ce n'est qu'en menant une vie conforme à la foi que les parents peuvent parler à leurs enfants avec autorité. Ce témoignage de vie chrétienne est particulièrement important lorsque les enfants, devenus adolescents ou jeunes adultes, trouvent dans leur environnement d'autres modèles d'identification et d'autres clés pour comprendre et assumer la vie.

Toutes les actions des parents ne garantissent pas une éducation saine de la foi.

Il ne suffit pas, par exemple, de créer des habitudes de quelque manière que ce soit, de répéter mécaniquement quelques gestes, de forcer certains comportements, d'imposer l'imitation... Seul ce qui est vécu comme bon est intériorisé. Nous apprenons à croire en Dieu lorsque, à notre manière, nous faisons l'expérience d'un Dieu bon. La foi s'apprend en la vivant joyeusement. C'est pourquoi les parents qui vivent leur foi en la partageant joyeusement avec leurs enfants sont en train de les éduquer à une foi saine.

 

Auteur : José Antonio Pagola
Traducteur : Carlos Orduna, csv

Pin It

Suivez-nous sur Facebook

Les derniers tweets du Pape François

(C) 2012-2019 Catholique.bf - Tous les droits réservés.