ÉCOUTER JÉSUS

2ème dimanche de Carême – Année B

En ce temps-là, Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean, et les emmène, eux seuls, à l’écart sur une haute montagne. Et il fut transfiguré devant eux.
Ses vêtements devinrent resplendissants, d’une blancheur telle que personne sur terre ne peut obtenir une blancheur pareille.
Élie leur apparut avec Moïse, et tous deux s’entretenaient avec Jésus.
Pierre alors prend la parole et dit à Jésus : « Rabbi, il est bon que nous soyons ici ! Dressons donc trois tentes : une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. »
De fait, Pierre ne savait que dire, tant leur frayeur était grande.
Survint une nuée qui les couvrit de son ombre, et de la nuée une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé : écoutez-le ! »
Soudain, regardant tout autour, ils ne virent plus que Jésus seul avec eux.
Ils descendirent de la montagne, et Jésus leur ordonna de ne raconter à personne ce qu’ils avaient vu, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts.
Et ils restèrent fermement attachés à cette parole, tout en se demandant entre eux ce que voulait dire : « ressusciter d’entre les morts ». (Marc 9, 2-10)

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Nous avons de moins en moins de temps pour écouter. Nous ne savons pas approcher le cœur des autres avec calme et sans préjugés. Nous n'arrivons pas à accueillir le message que tout être humain peut nous communiquer. Enfermés dans nos propres problèmes, nous passons à côté des gens, sans nous arrêter même pas pour écouter vraiment qui que ce soit. Nous oublions l'art de l'écoute.

C'est pourquoi il n'est pas si étrange que nous, chrétiens, ayons largement oublié qu'être croyant, c'est vivre à l'écoute de Jésus. Or, ce n'est que de cette écoute que naît la véritable foi chrétienne.

Selon l'évangéliste Marc, lorsque sur la "montagne de la transfiguration" les disciples furent effrayés en se sentant enveloppés par les ombres d'une nuée, ils n'entendirent que ces mots : "Celui-ci est mon Fils bien-aimé, écoutez-le !

L'expérience d'écouter Jésus jusqu'au bout peut être douloureuse, mais elle est passionnante. Il n'est pas celui que nous avions imaginé à partir de nos schémas et de nos clichés. Son mystère nous échappe. Presque sans nous en rendre compte, il nous arrache à nos chères sécurités pour nous entraîner dans une vie plus authentique.

Nous rencontrons enfin quelqu'un qui dit la vérité définitive. Quelqu'un qui sait pour quoi vivre et pour quoi mourir. Quelque chose nous dit intérieurement qu'il a raison. Il y a de la vérité dans sa vie et dans son message.

Si nous persévérons dans une écoute patiente et sincère, notre vie commence à s'éclairer d'une lumière nouvelle. Nous commençons à tout voir plus clairement. Nous découvrons progressivement la manière la plus humaine d'affronter les problèmes de la vie et le mystère de la mort. Nous nous rendons compte des grandes erreurs que nous, les humains, pouvons commettre et des grandes infidélités des chrétiens.
Nous devons veiller davantage, dans nos communautés chrétiennes, à écouter fidèlement Jésus. L'écouter peut nous guérir de nos aveuglements séculaires, nous libérer du découragement et de la lâcheté presque inévitables, insuffler une nouvelle vigueur à notre foi.

 

Auteur : José Antonio Pagola
Traducteur : Carlos Orduna, csv

Suivez-nous sur Facebook