ILS SONT GRANDS, MÊME S'ILS NE LE SAVENT PAS

29ème dimanche du Temps Ordinaire – Année B

Alors, Jacques et Jean, les fils de Zébédée, s’approchent de Jésus et lui disent : « Maître, ce que nous allons te demander, nous voudrions que tu le fasses pour nous. »
Il leur dit : « Que voulez-vous que je fasse pour vous ? »
Ils lui répondirent : « Donne-nous de siéger, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche, dans ta gloire. »
Jésus leur dit : « Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que je vais boire, être baptisé du baptême dans lequel je vais être plongé ? »
Ils lui dirent : « Nous le pouvons. » Jésus leur dit : « La coupe que je vais boire, vous la boirez ; et vous serez baptisés du baptême dans lequel je vais être plongé.
Quant à siéger à ma droite ou à ma gauche, ce n’est pas à moi de l’accorder ; il y a ceux pour qui cela est préparé. »
Les dix autres, qui avaient entendu, se mirent à s’indigner contre Jacques et Jean.
Jésus les appela et leur dit : « Vous le savez : ceux que l’on regarde comme chefs des nations les commandent en maîtres ; les grands leur font sentir leur pouvoir.
Parmi vous, il ne doit pas en être ainsi. Celui qui veut devenir grand parmi vous sera votre serviteur.
Celui qui veut être parmi vous le premier sera l’esclave de tous :
car le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir, et donner sa vie en rançon pour la multitude. » (Marc 10,35-45)

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Leur nom n'apparaît jamais dans les journaux. Personne ne leur cède le passage nulle part. Ils n'ont pas de titres ou de comptes bancaires enviables, mais ils sont grands. Ils ne possèdent pas beaucoup de richesses, mais ils ont quelque chose qui ne s'achète pas avec de l'argent : la bonté, la capacité d'accueil, la tendresse et la compassion envers le démunis.

Ce sont des hommes et des femmes ordinaires, des gens modestes qui ne sont guère appréciés de personne, mais qui traversent la vie en mettant de l'amour et de l'affection autour d'eux. Des gens simples et bons qui ne savent vivre qu'en donnant un coup de main et en faisant le bien.

Des gens qui ne connaissent pas la fierté et qui n'ont pas de grandes prétentions. Des hommes et des femmes que l'on trouve au bon moment, quand on a besoin d'un mot d'encouragement, d'un regard amical, d'une main tendue.

Des papas simples et bons qui prennent le temps d'écouter leurs jeunes enfants, de répondre à leurs questions interminables, de participer à leurs jeux et de découvrir à nouveau avec eux le meilleur de la vie.

Des mamans infatigables qui remplissent le foyer de chaleur et de joie. Des femmes qui n'ont pas de prix, car elles savent donner à leurs enfants ce dont ils ont le plus besoin pour affronter leur avenir avec confiance.

Des époux qui mûrissent leur amour au jour le jour, apprenant à céder, veillant généreusement au bonheur de l'autre, se pardonnant mutuellement dans les mille petites frictions de la vie.

Ces inconnus sont ceux qui rendent le monde plus vivable et la vie plus humaine. Ils apportent de l'air pur et respirable à notre société. Jésus a dit d'eux qu'ils sont grands parce qu'ils vivent au service des autres.

Ils ne le savent pas eux-mêmes, mais grâce à leur vie, l'énergie la plus ancienne et la plus authentique fait son chemin dans nos rues et nos foyers : l'énergie de l'amour. Dans le désert de ce monde parfois si hostile, où seules la rivalité et la confrontation semblent grandir, ce sont de petites oasis où naissent l'amitié, la confiance et l'entraide. Ils ne se perdent pas dans les discours et les théories. Leur force c'est d'aimer discrètement et d'aider ceux qui en ont besoin.

Il est possible que personne ne les remercie jamais pour quoi que ce soit. Il est probable qu'aucun grand hommage ne leur sera rendu. Mais ces hommes et ces femmes sont grands parce qu'ils sont humains. C'est là que réside leur grandeur. Ils sont les meilleurs disciples de Jésus, parce qu'ils construisent, comme lui, un monde plus digne. Sans le savoir, ils ouvrent des chemins au royaume de Dieu.

Auteur : José Antonio Pagola
Traducteur : Carlos Orduna, csv

Pin It

Suivez-nous sur Facebook

Les derniers tweets du Pape François

(C) 2012-2019 Catholique.bf - Tous les droits réservés.